Les tendances couleur automne-hivers 2014-2015

Cette saison le monde de la coloration est en ébullition! Les teintes naturelles comme le bronde ou le sombré affrontent des colorations plus franches comme le noir corbeau ou le blond platine. Laquelle choisir? On vous dit tout sur ces deux tendances fortes de l’hiver.

Couleurs franches
Intimidantes les couleurs affirmées ont l’avantage de pouvoir véritablement marquer un look. La seule condition pour assumer ce style: soigner intensément ses cheveux! Et cela qu’on opte pour le noir corbeau ou le blond Marilyn.

1- Le noir corbeau
Pour celles qui souhaitent un brun profond, mieux vaut une coupe nette (par exemple un carré avec frange) et des longueurs bien lisses qui réfléchissent parfaitement la lumière. On oublie les longueurs effilées qui peuvent accentuer le côté gothique. Côté entretien, de la brillance! On adopte des shampooings et des soins qui lissent les écailles du cheveu et neutralisent l’effet opacifiant du calcaire et de la pollution.

2 – Le blond Marilyn
Pour les blonds platine, on peut se permettre du long comme du court. Côté entretien, le risque c’est la fragilité capillaire. En effet, les décolorations abîment la fibre, les écailles peuvent alors éclater et le cheveu casser. Autre inconvénient: l’entretien pour éviter les racines. Car avec un blond Marilyn, une retouche est nécessaire environ toutes les trois semaines. À méditer avant de se laisser tenter!

 

Les colorations nude tel que le bronde
Mise en lumière par la divine Gisèle Bundchen, le bronde fut la it-couleur de l’été et revient en force cet hiver. Le concept? Un mélange de coloration entre le blond et le brun tout en subtilité. L’objectif est d’obtenir des reflets dorés sans avoir une démarcation trop prononcée. Bref, on redonne à la chevelure un effet coup de soleil sur les longueurs.

le blond

L’avantage? Le rendu est ultra-naturel, il n’y a pas à se soucier de la repousse des racines et l’effet bonne mine est assuré! L’idéal c’est de le porter sur des cheveux longs légèrement ondulés. Comme Gisèle, quoi! Côté technique, les coiffeurs peuvent laisser aller leur imagination en fonction de notre base naturelle. À savoir pour celles dont les reflets naturels tirent sur le châtain des nuances blondes sur les longueurs et des tons caramel sur les racines, on peut aussi opter pour des colorations mixant le brun et le roux pour un côté plus automnal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *